Chapitre 6 : WinDi Encodage (logiciel d'encodage destiné aux dictionnaires).

Ecran 5.

6.1. Comment accéder à l'application WinDi Encodage.

L'icône "outils" qui se trouve dans le coin inférieur droit de l'écran du module WinDi Dictionnaires donne accès à l'application WinDi Encodage. C'est le deuxième écran de cette application qui permet d'ajouter, supprimer ou modifier des entrées.

6.2. Comment encoder des mots dans WinDi Dictionnaires.

Tout d’abord, vous aurez remarqué en ouvrant le module d’encodage que les mots sont systématiquement accompagnés du caractère "@". Celui-ci est très important, car il permet au logiciel de savoir sur quel mot l’encodage doit être trié. Le caractère "@" sert de séparateur obligatoire, et si vous ne l’introduisez pas lors de l’encodage, vos modifications ne seront pas sauvées puisque le programme ne saura pas où vous voulez les insérer. Nous vous conseillons de vous habituer le plus tôt possible à insérer ce caractère "@" dans tous vos encodages comportant plus d’un mot. Ceci concerne également les commentaires entre parenthèses et les expressions. Si le caractère "@" est absent d’une des zones d’encodage, et si cette zone comprend plus d’un mot, le logiciel vous demandera de sélectionner le mot sur lequel le nouvel encodage sera trié. A cette fin, un menu apparaîtra automatiquement, vous permettant de déterminer sur quel mot votre encodage sera classé. Cette fonction existe pour toutes les langues de l’application.

En ce qui concerne l’encodage des verbes à particule séparable en allemand et en néerlandais, voici comment procéder : encodez votre verbe dans sa forme "complète" (par exemple, "aanbevelen" en néerlandais). Sélectionnez ensuite l’information grammaticale "verbe" et plus précisément "verbe séparable (régulier ou irrégulier)". Le logiciel analysera alors le verbe et tentera de retrouver sa particule. Si deux ou plusieurs particules sont possibles, le logiciel vous demandera de préciser de laquelle il s’agit et, dans la zone d’encodage de la langue en question, il séparera automatiquement le verbe de sa particule en ajoutant le caractère "_@". Ceci donnera la présentation suivante à l’écran : particule_@verbe. En procédant de la sorte, le logiciel sauvera l’encodage sous deux formes ; il vous sera alors possible de retrouver votre verbe à partir de sa forme conjuguée "complète" (avec particule), ou à partir du verbe isolé de sa particule. Ce procédé a été adopté dans WinDi Dictionnaires. Pour plus de détails, voyez le chapitre 5.

Nous vous conseillons d’encoder systématiquement toutes les langues, sans exception, et de remplir soigneusement les zones de commentaires grammaticaux. Cette méthode vous assurera les meilleurs résultats, ainsi que la possibilité de bénéficier d’une information complète, dont vous aurez besoin tôt ou tard (lorsque, par exemple, vous utiliserez le module WinDi Traduction Directe).

Si le dictionnaire que vous avez installé ne contient pas toutes les langues (cas de la version bilingue, par exemple), les mots encodés seront enregistrés dans tous les dictionnaires existants.

6.2.1. Zones d'encodage.

Il existe pour chaque langue une zone spéciale d’encodage, située à droite du fanion "langue" (voir écran 5 ci-dessus). Pour accéder à une zone particulière, cliquez dans celle-ci ; l’icône "stylo" indique la zone dans laquelle vous allez encoder. Dans cette zone, vous pouvez encoder les mots que vous désirez ajouter aux dictionnaires. Nous voudrions néanmoins souligner que certains caractères ne sont pas admis dans les zones d’encodage, principalement la ponctuation (les virgules, par exemple).

La zone d’encodage peut contenir jusqu’à 60 caractères. Passé ce nombre, les caractères ne seront plus enregistrés. Si, malgré tout, vous devez écrire plus de 60 caractères, nous vous conseillons d’utiliser le plus possible d’abréviations (voyez le chapitre "Liste des abréviations utilisées dans WinDi Dictionnaires").

6.2.2. Zone d'informations grammaticales.

Après avoir encodé un mot dans une langue, vous devez spécifier de quel genre de mot il s’agit (nom, verbe, adjectif, etc.). Pour ce faire, sélectionnez un des éléments grammaticaux apparaissant à droite de la zone d’encodage. Vous trouverez dans cette liste toutes les options dont vous avez besoin. Nous vous recommandons d’être le plus précis possible. L’option "[X]" permet, après avoir sélectionné un commentaire, de le supprimer dans une langue choisie.

6.2.3. Boutons "Copier" et "Coller".

Contrairement à la règle générale appliquée dans les programmes WinDi, ces icônes sont utilisées dans ce module en mode "local" et ne servent pas à exporter de mots vers d’autres applications.

Le bouton situé dans le coin inférieur gauche de la zone d’encodage permet de copier un encodage dans le presse-papiers afin de pouvoir le "coller" dans une autre zone d’encodage. Comment procéder ? Cliquez dans une zone d’encodage afin d’y placer le curseur, comme si vous alliez encoder dans cette zone. Si aucun mot ne s’y trouve, encodez comme vous le désirez, et cliquez ensuite sur le bouton situé au bas de l’écran. Votre mot peut alors être "collé" dans une autre zone d’encodage. Pour cela, cliquez simplement sur le bouton situé dans la zone de la langue où vous désirez "coller" votre encodage. Cette fonction s’avèrera utile lorsqu’il faudra transporter des commentaires contextuels. De même, vous pourriez, dans certains cas, laisser un mot tel quel s’il ne possède pas de traduction particulière dans d’autres langues.

6.2.4. Bouton + : fonction "Ajouter".

Cette fonction vous permet d’ajouter une ou plusieurs fois le même mot. Au cours de cette opération, le logiciel vous demandera une confirmation. Prenez garde de ne pas ajouter d’informations déjà contenues dans la base de données, car cela la surchargerait inutilement. Si, malgré tout, cela se produisait, utilisez simplement la fonction "supprimer" expliquée plus bas. Outre l’encodage de nouveaux mots, cette fonction permet de créer des synonymes..

6.2.5. Bouton <> : fonction "Modifier".

Cette fonction vous permet de modifier un encodage existant en y ajoutant plus d’informations, ou de compléter une donnée partiellement encodée. Quand l’utilisateur appelle cette fonction, celui-ci doit la confirmer.

6.2.6. Bouton - : fonction "Supprimer".

Cette fonction vous permet de supprimer les mots dont vous n’avez pas besoin ou qui ne sont pas nécessaires dans votre contexte. Par exemple, le mot "bank", en anglais, possède plusieurs sens différents, il peut s’agir de l’institution bancaire (banque), du siège (banc), ou encore de la rive d’un cours d’eau, etc. Si vous travaillez dans une banque et que vous utilisez toujours la même signification, vous pourriez avoir besoin de supprimer toutes les autres.

Nous vous conseillons d’utiliser cette fonction avec prudence, car une fois la suppression d’un mot confirmée, vous ne pouvez plus revenir en arrière !

6.2.7. Bouton N : fonction "Nouveau Mot".

Cette fonction vous permet de vider toutes les zones d’encodage, si les mots existants ne vous sont d’aucune utilité. Vous pouvez, dès lors, encoder un nouveau mot.

6.3. Sauvegarde de vos modifications.

Toutes vos modifications seront sauvegardées dans la base de données quand vous quitterez le programme, ou quand vous changerez la langue du dictionnaire ouvert (par exemple, quand vous fermerez le dictionnaire anglais pour ouvrir le dictionnaire italien).

Cette sauvegarde implique de nombreuses opérations logicielles, c-à-d. l’ouverture de tous les fichiers concernés, et ce, dans chacune des langues concernées, ainsi qu’un tri dans les dictionnaires sur le plus grand nombre de caractères possibles, dans le but de maintenir une base de données bien structurée. Si, par exemple, au cours de votre session de travail, vous ajoutez ou modifiez dix mots, la sauvegarde comportera soixante-dix procédures distinctes. La durée de ces procédures dépend entièrement de votre système informatique et des performances de votre ordinateur. De plus, dans un réseau, le programme d’encodage est multi-utilisateurs. Dans ce cas, il existe une opération supplémentaire qui consiste en la gestion d’un "verrouillage d’enregistrement" (record locking) qui demande encore un peu plus de temps. Dès lors, nous vous recommandons de ne quitter le programme d’encodage qu’après avoir terminé toutes les modifications nécessaires, afin que la sauvegarde se fasse en une seule fois. Après celle-ci, les modifications sont immédiatement disponibles dans WinDi Dictionnaires (dans un réseau, chaque utilisateur aura immédiatement accès aux modifications).

6.3.1. Enregistrement automatique des modifications.

Lorsque les modifications sont enregistrées, c'est-à-dire lorsqu'elles sont intégrées à la base de données, le programme d'encodage réalisera une sauvegarde automatique dans un fichier de sauvegarde séparé. Cette fonction vous permettra de visualiser vos modifications au cas où vous devriez réinstaller votre base de données à partir du logiciel d'origine (dans le cas d'un changement de configuration, par exemple). Si vous devez réimporter vos modifications, vous devez d'abord les exporter comme expliqué ci-dessous.

Si vous avez réalisé de nouveaux encodages ou des modifications des dictionnaires WinDi, peut-être souhaitez-vous partager vos modifications avec vos collègues ou d'autres utilisateurs de WinDi travaillant dans le même secteur d'activités que vous. Dans le deuxième écran du module d'encodage, vous trouverez deux boutons : l'un permet d'importer des modifications, l'autre permet de les exporter sur disquette. Copiez vos modifications sur une disquette afin de pouvoir partager votre lexique avec d'autres utilisateurs. Ce procédé permettra de "standardiser" votre vocabulaire !

6.4. Particularités liées à l'encodage des noms communs.

Les fonctions "WinDi Traduction Directe" et "WinDi Grammaire" font largement usage des commentaires grammaticaux accompagnant chaque mot de la base de données. Néanmoins, afin de fournir à WinDi les informations les plus complètes se rapportant aux noms communs, des précisions sont nécessaires, et ce, sous la forme de codes chiffrés.

Si vous ne respectez pas cette table, les noms que vous encoderez n’auront jamais de pluriel. Si vous désirez procéder d’une manière différente, encodez d’abord le nom au singulier, puis sa forme au pluriel. Si le pluriel d’un nom est irrégulier, vous devrez encoder ce nom deux fois : une fois au singulier et une fois au pluriel.

Code (chiffre)

Allemand

Espagnol

Français

Anglais

Italien

Néerlandais

Portugais

Rien

Pas de pluriel

Pas de pluriel

Pas de pluriel

Pas de pluriel (pronom "itself")

Pas de pluriel

Pas de pluriel

Pas de pluriel

0

Nom incomptable (pas de pluriel)

Nom incomptable (pas de pluriel)

Nom incomptable (pas de pluriel)

Nom incomptable (pas de pluriel)

Nom incomptable (pas de pluriel)

Nom incomptable (pas de pluriel)

Nom incomptable (pas de pluriel)

1

Personne (+n si complément)

{voir note 1}

Animal - personne

(a + comp.)

{voir note 2}

Pluriel autorisé

(nom + adj.)

{voir note 4}

Nom masculin (pronom "himself")

Parent (mio-il mio)

{voir note3}

Pluriel autorisé

(adj. + nom)

{voir note 4}

Pluriel autorisé

(nom + adj.)

{voir note 4}

2

Pluriel autorisé

(adj. + nom)

{voir note 4}

Pluriel autorisé

(nom + adj.)

{voir note 4}

Pluriel autorisé

(adj. + nom)

{voir note 4}

Nom féminin (pronom "herself")

Pluriel autorisé

(nom + adj.)

{voir note 4}

Pluriel autorisé

(nom + adj.)

{voir note 4}

Pluriel autorisé

(adj. + nom)

{voir note 4}

3

Pluriel autorisé

(nom + adj.)

{voir note 4}

Pluriel autorisé

(adj. + nom)

{voir note 4}

X

Pluriel autorisé (pro. "itself")

(adj. + nom)

{voir note 4}

Pluriel autorisé

(adj. + nom)

{voir note 4}

X

X

4

Indique que le nom ne désigne pas une personne.

Pluriel autorisé

{voir note 5}

Indique que le nom ne désigne pas une personne.

Pluriel autorisé

{voir note 5}

Indique que le nom ne désigne pas une personne.

Pluriel autorisé

{voir note 5}

Indique que le nom ne désigne pas une personne.

Pluriel autorisé

{voir note 5}

Indique que le nom ne désigne pas une personne.

Pluriel autorisé

{voir note 5}

Indique que le nom ne désigne pas une personne.

Pluriel autorisé

{voir note 5}

Indique que le nom ne désigne pas une personne.

Pluriel autorisé

{voir note 5}

 

Note 1 : en allemand, le code 1 signifie que le nom désigne une personne (ex.: Nachbar (voisin)).

Note 2 : en espagnol, le code 1 signifie que le nom désigne une personne ou un animal. En effet, lorsque le complément qui suit le verbe fait référence à une personne (ex. : el profesor) ou à un animal (ex. : el caballo), ce complément doit être précédé de la préposition "a" (ex. : he visto a mi profesor - j’ai vu mon professeur). Par contre, cette règle ne s’applique pas lorsque le complément fait référence à un objet (ex. he visto el teléfono - j’ai vu le téléphone).

Note 3 : en italien, le code 1 signifie que le nom désigne un parent. En effet, quand le nom fait référence à un parent (ex. : padre - père), et que l’article qui précède ce nom est le possessif "mon" (il mio), l’article "il mio" devient seulement "mio" dans WinDi Traduction Directe et WinDi Grammaire.

Note 4 : dans toutes les langues sauf l'anglais, deux codes différents autorisent le pluriel. Vous ne devez choisir l'un de ces codes que lorsque vous encodez un mot composé qui n'inclut pas de préposition (à, de, …). WinDi gère très bien les mots composés contenant une préposition (ex. : conseil d' administration), mais dans tous les autres cas de noms composés il faut indiquer quel mot est l'adjectif et quel mot est le nom. Le premier code (dans l'ordre numérique) autorisant le pluriel correspond à la situation la plus probable : mot simple ou mot composé dont les éléments sont dans l'ordre habituel (en fonction de la langue). Par exemple, le mot composé "appel interurbain" contient un nom ("appel") suivi d'un adjectif ("interurbain"). Cette entrée doit être suivie du code 1, comme indiqué dans le tableau ci-dessus (pluriel autorisé - nom + adj.). Le deuxième code pluriel (code 2 en français), quant à lui, couvre le cas des mots composés ne contenant pas de préposition, dont les éléments ne suivent pas l’ordre habituel. En français, ce type de mot composé est : adjectif + nom commun (par exemple : "l'ancien combattant").

En résumé : le deuxième code "pluriel’ ne doit être utilisé que dans le cas de noms composés sans préposition qui ne suivent pas l’ordre grammatical le plus fréquent dans la langue traitée. Dans tous les autres cas, c'est le premier code "pluriel" qui convient. L’anglais ne comporte qu’un code "pluriel", qui couvre tous les cas.

Note 5 : il arrive qu’un nom puisse désigner soit une personne, soit un objet. C’est le cas, par exemple, du mot "avocat" qui peut faire référence à la personne ou au fruit. WinDi contient une liste de tous les noms de personnes ainsi que leurs féminins éventuels, aussi, lorsque vous encodez un tel mot "ambigu" dans un sens autre que celui de la personne, vous devez le faire suivre du code 4, sinon WinDi va vous proposer sa forme féminine comme s’il s’agissait de la personne. Par exemple, si vous encodez le mot "tuteur" dans le sens du bâtonnet, vous devrez le faire suivre du chiffre 4, sinon vous aurez accès à la forme féminine "tutrice" dans les variantes grammaticales, ce qui est totalement hors contexte.

Explications complémentaires concernant le tableau :

Chaque code possède une signification particulière en fonction de la langue pour laquelle il est utilisé. Cependant, deux codes ont la même signification dans toutes les langues : le code "rien" et le code "0".

Code "Rien" : Si vous n’ajoutez aucun chiffre à la fin du nom que vous avez encodé, cela signifie que ce mot n’a pas de pluriel, car le pluriel n’aurait pas de sens. Par exemple, le mot "santé" n’existe pas au pluriel.

Code "0" : signifie que le nom est "incomptable", comme par exemple, "farine", "fierté", etc

Explications relatives à l’anglais :

Les mots sans code ou suivis du code "0" seront considérés comme neutres, et lorsqu’ils seront utilisés dans "WinDi Traduction Directe" avec un verbe réfléchi, le pronom "itself" sera utilisé. Dans le même contexte, voici l’explication des différents codes présentés dans le tableau ci-dessus :

Code 1 : nom masculin avec pluriel ("himself" apparaîtra avec l’emploi d’un verbe réfléchi au singulier)

Code 2 : nom féminin avec pluriel ("herself" apparaîtra avec l’emploi d’un verbe réfléchi au singulier)

Code 3 : objets avec pluriel ("itself" apparaîtra avec l’emploi d’un verbe réfléchi au singulier)

Un "truc" pour vous aider à choisir entre "rien", "1-2-3" ou "0" : beaucoup de + nom.

- Vous pouvez dire "beaucoup de farine", et le nom "farine" reste au singulier. Dans ce cas, ce nom est un incomptable et vous devez utiliser le code "0".

- Au contraire, dans l’expression "beaucoup de maisons", "maison" doit se mettre au pluriel, ce nom fait alors partie des "comptables" et vous devez utiliser les codes "1", "2" ou "3" en fonction de la langue et du type de nom que vous encodez.

- Dans le même contexte, "beaucoup de santé", par exemple, n’a aucun sens. Ce nom n’est dès lors pas considéré comme un incomptable par rapport aux critères adoptés par WinDi. Dans ce cas, il ne faut ajouter aucun code.

Si le code "Rien" est utilisé, les variantes proposées par WinDi Grammaire (voir §7.4.1.4. et l’écran 9) au singulier seront moins nombreuses par rapport aux variantes fournies dans le cas d'un mot suivi du code "0" (mot incomptable). Si le code "1", "2" ou "3" est choisi, davantage de variantes seront proposées au pluriel par WinDi Grammaire. Dès lors, essayez de limiter les cas plutôt que d’obtenir de mauvaises propositions.

Où ajouter ces codes chiffrés lorsque vous encodez de nouveaux noms ?

Lorsque vous encodez un nouveau nom, les codes chiffrés décrits à la page précédente doivent à chaque fois être ajoutés à la fin du nom, sans espace (ex. le @professeur1). Quand le nom est composé de plusieurs mots (ex. l’ @oiseau de paradis1), vous devez placer le code à la fin du dernier mot.

 

_________________________________________________________________

Logo
Table des matières.

Visitez notre site Web : http://www.windi7.com